Les trésors cachés du design danois

Les trésors cachés du design danois

Le design danois évoque-t-il chez vous quelque chose de particulier ? Le Danemark s’est fait remarquer dans les années 1950 et 1960 pour ses conceptions dans les domaines du mobilier et du luminaire. Une époque qui raffolaient de nouvelles tendances et que l’on retrouve aujourd’hui très présentes avec des styles différents, mais toujours avant-gardiste.

Les trésors cachés du design danois

On remarque une distinction dans le design danois par sa nature épurée qui sert de loin ou de près à tous les fabricants de décoration intérieur et extérieur de l’habitat. Un modèle dans la jungle du design européen. Les trésors cachés du design danois sont encore très vivants malgré la disparition des designers les plus célèbres au Danemark comme Arne Jacobsen, les héritiers ont poursuivi les croquis en les faisant revivre à des fins commerciales.

Quels sont ces trésors ?

Des trésors cachés qui datent des années 50 voient le jour régulièrement au rythme des esquisses trouvées dans les archives de cette époque ! C’est ainsi que l’on retrouve dans les intérieurs une horloge murale ou un réveil à l’effigie de l’horloge créée par Arne Jacobsen pour ornementer les mairies et la Banque Nationale du Danemark.

Des trésors qui voient le jour petit-à-petit comme une collection de nappes, de draps et de serviettes qui n’est pas encore sur le marché. Un design qui respire l’élégance jusque sur les tables d’hôtel prestigieux tel que le Royal Hôtel à Copenhague où les verres à vin en nombre limités ont été fabriqués en exclusivité pour lui. Le verre à vin a été qualifié harmonieux avec les courbes des fauteuils,  les poignées de portes et les cuillères à soupe.

Les trésors cachés du design danois 1

Le design danois n’a pas fini de faire parler de lui, les trésors qu’il renferme sont nombreux et cela demande du temps et un énorme travail de respecter les originaux tout en adaptant des motifs avec des méthodes d’impression actuelles.

Les commentaires sont clos.